Parquet de sport : ce qu’il faut savoir avant de choisir un revêtement en bois massif ou multicouche

Le choix d’un revêtement sportif en bois dépend de plusieurs facteurs allant de considérations purement esthétiques à des questions fonctionnelles.
Les surfaces en bois massif et multicouche garantissent toutes deux une esthétique du plus bel effet, mais les acquéreurs doivent également tenir compte d’autres facteurs, notamment du taux d’humidité, du sport auquel le terrain est destiné et de l’entretien requis.

De nombreux acheteurs ignorent que le bois, à lui tout seul, ne peut pas être utilisé comme surface sportive car il ne permet pas d’obtenir un niveau adéquat d’absorption des chocs. En réalité, la couche en bois d’un revêtement n’a qu’une incidence limitée sur le comportement biomécanique de l’ensemble du système.

La surface peut être constituée de bois massif ou de multiples couches qui, elles aussi, peuvent être faites de différents types de bois. Hêtre, érable et chêne sont les essences les plus souvent utilisées pour les revêtements sportifs.

En général, le choix d’une surface sportive en bois repose sur une évaluation complète du comportement du système, mais les clients se fixent souvent sur l’opposition entre bois massif et système multicouche, et considèrent un revêtement en bois comme synonyme de haute qualité.

Quels facteurs les propriétaires de centres sportifs doivent-ils prendre en considération pour choisir le revêtement sportif le plus adapté à leur installation ?

BOIS MASSIF

De nombreux propriétaires de centres sportifs se tournent vers les revêtements en bois massif pour leur authenticité, leur longue durée de vie et leur résistance. Ces surfaces sont intégralement fabriquées en bois massif et chaque planche constitue un élément unique qui se dilate et se contracte indépendamment des planches voisines.

BOIS MULTICOUCHE

Comme le laisse entendre son nom, ce type de revêtement en bois est constitué de plusieurs épaisseurs. La couche supérieure se compose à 100 % de bois naturel. Elle recouvre un cœur associant cinq à sept épaisseurs de contreplaqué placées de manière à alterner la direction du fil du bois. Cette structure garantit un centre extrêmement stable, moins susceptible de se dilater, de se contracter ou de bouger sous l’effet des variations du taux d’humidité et de la température.

Esthétique et prix des revêtements sportifs en bois

En général, l’esthétique des revêtements en bois massif convient aux petits gymnases chaleureux, tandis que les systèmes multicouches représentent un choix plus adapté aux vastes centres sportifs, qui reposent sur des fondations en béton ou disposent d’un chauffage à rayonnement.

Généralement, le bois multicouche est moins coûteux que le bois massif. Néanmoins, pour déterminer les coûts d’installation d’un revêtement dans un centre sportif à hautes performances, il ne faut pas oublier que le coût du matériau de base peut être déterminant pour le prix total.

Durée de vie des revêtements sportifs en bois

Quel système en bois possède la plus longue durée de vie ? Le bois massif est réputé pour sa résistance et son élégance. Grâce à sa solidité, il peut être poncé et laqué plusieurs fois pendant sa durée de vie utile tout en conservant de bonnes caractéristiques en matière de performances. Toutefois, si l’on utilise des panneaux encastrables à rainure et languette, la ponceuse peut uniquement atteindre le niveau du joint rainuré-bouveté, ce qui signifie qu’il est impossible de poncer l’intégralité du revêtement.

L’utilisation de bois massif n’est recommandée que pour les installations pouvant contrôler le taux d’humidité et la température du terrain, car le nombre total de joints est largement supérieur pour le bois massif que pour un revêtement multicouche de même taille.

Le bois multicouche peut également être poncé et laqué plusieurs fois durant son cycle de vie utile, mais généralement moins fréquemment que le bois massif, et toujours en tenant compte de l’épaisseur de la surface supérieure composée à 100 % de bois naturel. Sa capacité à supporter plusieurs ponçages et laquages dépend également en grande partie de sa couche de protection. Voilà pourquoi il convient de prêter une attention toute particulière aux revêtements qui seront soumis au passage fréquent d’équipements sur roues ou dédiés à des sports impliquant l’utilisation de patins.

Dans les centres susceptibles de connaître des variations fréquentes et extrêmes du taux d’humidité et de la température — pouvant réduire la durabilité du revêtement — mieux vaut opter pour un système multicoucheLes revêtements sportifs composés de plusieurs couches de bois assurent une meilleure résistance aux variations de l’environnement. Ils sont donc parfaitement adaptés à une utilisation sur des surfaces en sous-sol et des surfaces reposant sur des fondations en béton, dans des espaces disposant d’un chauffage par rayonnement et dans des environnements où le taux d’humidité varie et où la température ne peut être contrôlée.

Qu’un centre sportif s’équipe d’un revêtement en bois massif ou multicouche, la durée de vie du système dépend de nombreux autres facteurs, notamment :

  • La résistance à l‘usure de la couche de protection.
  • La couche amortissante, qui doit être à la fois élastique et résistante au passage d’équipements sur roues (paniers de basket, chariots, gradins télescopiques) ainsi qu’aux variations du taux d’humidité. Une bonne circulation de l’air dans le matériau, même en cas d’utilisation d’une sous-couche en polyéthylène sur des fondations en béton, est également recommandée.
  • Une bonne installation des joints de dilatation et de la finition du périmètre, pour permettre une dilatation et une contraction naturelles du bois.

La norme EN14904 décrit une série de tests visant à garantir le respect de ces caractéristiques. Ainsi, quel que soit le revêtement que vous choisissiez, il est essentiel de tenir compte des autres paramètres de votre projet, y compris le professionnalisme de l’installation et les certifications du système, vérifiées par un laboratoire externe accrédité.