10 différences entre les pistes d’athlétisme d’intérieur et d’extérieur

De la largeur des couloirs aux types d’évènements qu’elles accueillent, les pistes d’athlétisme d’intérieur et d’extérieur présentent différentes caractéristiques déterminantes dans une compétition.

Après une intense saison d’athlétisme en salle, les champions se préparent pour les épreuves en plein air. Voici ce qui différencie les pistes d’athlétisme d’intérieur et d’extérieur :

  • Les conditions météorologiques n’ont pas d’incidence sur les évènements en salle. Celles-ci se déroulent dans des conditions contrôlées qui éliminent toutes incertitudes liées à la météo.
  • Les pistes d’intérieur mesurent 200 mètres de long, contre 400 mètres pour les pistes d’extérieur. Par conséquent, lors d’une rencontre en salle, les athlètes parcourent la même distance en négociant deux fois plus de virages.
  • Les évènements en salle et en plein air n’incluent pas les mêmes disciplines. Les deux types de terrain accueillent des courses mais leur longueur peut varier en fonction de l’environnement. Toutefois, pour des raisons de sécurité, les compétitions de lancer ne peuvent pas avoir lieu en intérieur, car les terrains n’offrent pas assez d’espace pour le javelot, le disque ou le marteau.
  • Les deux types de pistes se distinguent également par la largeur des couloirs : en salle, les couloirs mesurent entre 0,90 et 1,10 m de large. (À la Birmingham Arena, où se sont déroulés les derniers championnats du monde de l’IAAF, les couloirs avaient une largeur de 0,95 mètre.) Les couloirs en extérieur, quant à eux, font 1,22 m de large.
  • Toutes les pistes d’extérieur disposent d’un bord en aluminium placé au-dessus de la ligne blanche du couloir intérieur. La distance de 400 m est calculée à 30 cm de ce bord en aluminium. Ce type de trottoir n’est pas nécessaire pour les pistes d’intérieur, bien qu’il soit recommandé par les règlements de l’IAAF. (Les pistes intérieures disposant d’un trottoir sont en général plus récentes.) Par conséquent, pour les pistes en salle, le périmètre intérieur est parfois mesuré à 30 cm du bord et parfois à 20 cm car, jusqu’à récemment, aucune piste d’intérieur n’était équipée d’un trottoir.
  • Sur les pistes d’extérieur, les athlètes courent sur une surface plane tandis que sur les pistes d’intérieur, le rayon de la courbe est beaucoup plus petit et le revêtement est légèrement incliné.
  • Pour aider les coureurs, les courbures des pistes d’intérieur sont souvent (mais pas toujours) clothoïdes. Ceci signifie qu’une même courbe possède plusieurs rayons, en général trois. Toutes les pistes destinées à des compétitions de haut niveau suivent des courbes clothoïdesLes pistes d’extérieur, néanmoins, présentent généralement des courbes à un seul rayon, bien qu’il en existe également avec des virages clothoïdes.
  • Nombreux sont les athlètes qui s’entraînent sur des pistes d’extérieur, simplement parce qu’elles sont plus fréquentes. Les sportifs se spécialisant dans des disciplines de salle essaient d’avoir accès à des pistes d’intérieur, mais celles-ci sont relativement rares en Europe.
  • Pour les courses d’intérieur de plus de 400 m, l’athlète doit également entraîner sa stratégie pour le changement de couloir. Celui-ci survient lors du second tour durant lequel tous les coureurs convergent vers les couloirs internes. (Pour le 400 m sur piste d’extérieur, chaque athlète reste dans son couloir tout au long de la course.)