Les États-Unis battent des records!

L'équipe américaine avance sans répit


La troisième ronde du tournoi de basket-ball masculin nous rappelle, encore une fois, que les États-Unis sont une force sur laquelle on peut compter, et qui se mesurera, cette fois, contre le Nigeria. Le score final de 156-73 établit une série de records dans l'histoire olympique de basket-ball : le plus de points marqués dans un match, le plus de points sur un total à la mi-temps (78), la moyenne de victoires la plus élevée (83 points); Carmelo Anthony, avec 37 points, a battu le record pour le plus de points marqués par un joueur américain lors d'un match olympique. Toujours dans le groupe A, d'autres champions de la NBA se sont illustrés : Tony Parker a conduit la France à la victoire contre la Lituanie, 82-74; tandis que Manu Ginobili, avec 24 points, a donné la victoire à l'Argentine dans son match contre la Tunisie, 92-69. Dans le groupe B, la bataille fait rage entre l'Espagne et la Russie, malgré le fait que ces deux équipes risquent de perdre leur série de victoires. L'Espagne a vu la Grande-Bretagne fait une excellente remontée dans le dernier quart du match, mais a toutefois réussi à gagner par un point (79-78); même victoire serrée pour la Russie qui a lutté contre le Brésil et gagné 75-74, grâce à une excellente performance d’Andrei Kirilenko, meilleur compteur avec 19 points. Les espagnols et les russes s’affronteront, samedi, pour s’assurer de la première place dans cette ronde du tournoi. Dans le groupe B, l'Australie a confirmé sa quatrième place dans les classements actuels en battant la Chine, 81-61.