EN BREF

Jeux Olympiques

Athlètes : 11 363

Compétitions : 339 dans 33 sports

Cérémonie d'ouverture : 23 juillet 2021

Cérémonie de clôture : 8 août 2021

Olympic Editions
(Japan)

Jeux olympiques de Tokyo : exploits sportifs et succès “Green” avec la piste d'athlétisme Mondo

TÉLECHARGER EN FORMAT PDF

3 records du monde, 3 records du monde junior, 12 records olympiques, 28 World Leads, 28 records régionaux, 151 records nationaux, 198 records personnels et 396 records de la saison : la piste où les athlètes et l'environnement sont gagnants.

Les plus attendus, les plus rapides et les plus écologiques : c'est ainsi que l'on se souviendra des Jeux olympiques de Tokyo.

En 2021, le monde a été témoin d'une évolution de la "façon de faire les Jeux", car à Tokyo, les objectifs sont allés au-delà du sport : nous parlons d'objectifs environnementaux, éthiques et d'inclusion sociale.

De la théorie à la pratique, la machine organisationnelle des Jeux olympiques a travaillé à l'unisson pour respecter l'engagement pris dans le cadre de la campagne "Be better, together -For the planet and the people" : des 1.089 médailles en matériau recyclé, au village des athlètes alimenté avec de l'hydrogène, en passant par l'installation de la piste d'athlétisme Mondotrack WS de MONDO, pour qui le respect de l'environnement est essentiel.

En un peu plus de trois semaines, le spectacle proposé a remporté un vif succès.

Le fil vert des Jeux Olympiques

Un projet totalement écologique, sous tous ses aspects.

Tout d'abord, il suffit de penser à la structure du stade qui a accueilli cette édition des Jeux olympiques : le New National Stadium, réalisé par l'architecte Kengo Kuma avec plus de 12.900 planches de cèdre, a été construit avec un design unique, dans le but de capturer le vent afin de rafraîchir l'intérieur et d’éviter le gaspillage d'énergie.

Il y a aussi les médailles écologiques fabriquées à partir de smartphones et d'autres équipements recyclés, la torche olympique, fabriquée à partir d'aluminium provenant des logements temporaires désormais inutilisés qui hébergeaient les personnes évacuées lors du tremblement de terre de Tokyo en 2011 et les lits en carton sur lesquels les athlètes se sont reposés.

Cette édition laissera un héritage durable même après la fin de la compétition, lorsque les structures et les espaces construits pour l'occasion poursuivront leur vie en se transformant en appartements, lieux publics, écoles et lieux pour tous les citoyens.

Compte tenu de ces aspects, il est donc facile de comprendre le choix de Mondotrack WS comme piste d'athlétisme pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 ; elle a beaucoup contribué au thème "green" des Jeux olympiques. Fabriquée au sein de l'usine de Gallo d'Alba, équipée d'un système photovoltaïque de 4,6 MWp qui permet d'éviter l'émission de 2000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère chaque année, la piste est une démonstration concrète de l'engagement important de MONDO en faveur du respect de l'environnement et de ses choix durables.

La piste Mondotrack WS est également durable au niveau de sa composition : toutes les pistes d'athlétisme MONDO sont fabriquées à partir d'un mélange équilibré de matières premières vierges et de matériaux recyclés sélectionnés et exempts de contaminants.

Le caoutchouc naturel contenu dans la piste (jusqu'à 10%) est considéré comme un matériau rapidement renouvelable. Les pistes d'athlétisme MONDO vulcanisées et préfabriquées sont également exemptes de granulés microplastiques partiellement incrustés, qui pourraient se détacher de la surface et se disperser dans l'environnement et dans l'eau.

Grâce à la sélection rigoureuse des matières premières, les pistes MONDO n'émettent pas de COV, comme le confirme le certificat Greenguard Gold, même dans des conditions climatiques extrêmes, tout en protégeant l'environnement, la santé et la sécurité des athlètes.

Une piste de tous les records

3 records du monde, 3 records du monde junior, 12 records olympiques, 28 World Leads, 28 records régionaux, 151 records nationaux, 198 records personnels et 396 records de la saison : cette édition des Jeux olympiques a laissé tout le monde bouche bée.

L'objectif de durabilité allait de pair avec la garantie d'un confort et de performances optimales pour les athlètes. Et le choix de la piste d'athlétisme Mondotrack WS a répondu et même dépassé les attentes avec un nombre incroyable de records.

Comme celui de Karsten Warholm, qui a réalisé un incroyable 45"94 au 400 mètres haies masculin, passant sous les 46" pour la première fois de l'histoire, avec 76 centièmes d'avance sur le précédent record du monde. À la fin de la course, Warholm, à la fois incrédule et pris d’une joie incontenable a décrit la piste comme "incroyable".

La hurdleuse américaine Sydney McLaughlin, après avoir établi un record du monde du 400 mètres avec 51"46, a également donné son impression de la piste qui l'a accompagnée vers la victoire : "Quand vous courez dessus, vous pouvez sentir le retour d’énergie”.

Les réactions des athlètes sont positives et l'opinion est unanime : la Mondotrack WS était la piste parfaite pour ces courses olympiques.

Cette sensation de légèreté, de stabilité et d'énergie que la piste a pu donner, est due à ses caractéristiques techniques et aux nouvelles technologies MONDO appliquées au revêtement.

Tout d'abord, la combinaison de deux couches fonctionnelles de caoutchouc vulcanisé : la couche supérieure avec une texture brevetée, pour une adhérence et une élasticité optimales ; la couche inférieure avec une structure géométrique de cellules hexagonales, pour absorber les chocs, stocker l'énergie et la restituer immédiatement.

Ensuite, il y a les nouveaux granulés TY incorporés dans la couche supérieure : des granulés de caoutchouc pré-vulcanisés avec une composition et une élasticité contrôlées, qui augmentent la réponse élastique de la surface et garantissent que l'ensemble de la piste réagit dynamiquement de manière uniforme.

Grâce à cette surface, la meilleure technologie pour les athlètes est entrée en piste et, comme nous l'avons déjà mentionné, ses caractéristiques ont produit des chiffres impressionnants et des records dignes d’une médaille d’or. Comme Yulimar Rojas, qui a remporté le record du monde du triple saut avec 15,67 mètres : il n'avait pas été battu depuis 1995 !

Et que dire du succès de Marcell Jacobs, le premier Italien à remporter la finale du 100 mètres, qui a établi un record national et européen avec ses 9"80.

À ces chiffres viennent s'ajouter tous ceux réalisés par les autres athlètes pendant les trois semaines de l'événement.

Cependant, l'importance de ces Jeux olympiques va bien au-delà des records et des exploits sportifs : les objectifs sociaux et environnementaux et l'excitation de l'attente ont travaillé en synergie pour faire des Jeux olympiques de Tokyo 2020 le spectacle auquel nous voulions tous assister.

Pour l'événement MONDO a également fourni la gamme complète d'équipements sportifs pour l'athlétisme : rendez-vous sur ce site pour le découvrir !

Contactez-nous pour créer la surface sportive de votre installation d'athlétisme.

Projets similaires