Les reines de la vitesse!

Nouveau record mondial pour l'équipe américaine au relais 4x100m


Plusieurs s'attendaient à voir une finale au relais 4x100m féminin très rapide, compte tenu de la performance offerte par les coureuses américaines et jamaïcaines dans les finales du 100 m et du 200 m. L’équipe américaine a dépassé toutes les attentes en brisant un record du monde vieux de 27 ans, en réalisant un temps de 40,82. Tianna Madison, White Knight, Carmelita Jeter et Allyson Felix ont tout simplement volé sur la piste Mondotrack! La médaille d'argent, ainsi qu’un record national, est allé à la Jamaïque, et le bronze à l'Ukraine. Dans la finale du 4x400 relais masculin, il y a eu une surprise, avec la victoire des Bahamas qui ont battu les États-Unis en réalisant un temps de 2:56.72, gagnant ainsi leur première médaille d'or dans cette discipline. La médaille de bronze est allée à Trinidad & Tobago. Quatre autres finales ont été jouées au Stade olympique le vendredi soir. Au 5 000 m féminin, encore une autre bataille entre les athlètes de l’Éthiopie et du Kenya. L'or est allé à Meseret Defar, l'argent à Vivian Cheruiyot Jepkemoi et le bronze à Tirunesh Dibaba. Chez les femmes, dans le 1 500 m, il y a eu un doublé historique pour la Turquie, avec Asli Cakir Alptekin qui a remporté la médaille d'or et Gamze Bulut, l’argent. La troisième place revient à Maryam Yusuf Jamal, coureuse de demi-fond du Bahreïn. Dans le saut à la perche, la médaille d'or a été remportée par le français Renaud Lavillenie, avec un saut de 5,97 mètres. Juste derrière lui, on retrouve les Allemands Bjorn Otto et Raphaël Holzdeppe. La finale du lancer du marteau féminin a vu la russe Tatyana Lysenko réaliser un nouveau record olympique avec un lancer de 78.18m. La médaille d’argent est allée à la polonaise Anita Wlodarczyk et le bronze à l'allemande Betty Heidler.