EN BREF

Stade Olympique
capacité : 68 000 spectateurs
superficie : 204 000 m²
inauguration : 6 mars 2015
Coût du projet : 640 500 000 $

Jeux européens
date : du 12 au 18 juin 2015
nations participant : 49
athlètes : 6 076
disciplines : 20

Sport Architecture
(Azerbaijan)

Pour accueillir les premiers Jeux européens de l'histoire, la ville de Bakou a construit une série d'installations sportives de dernière génération. Parmi elles se distingue le Stade Olympique. Le stade renferme une piste d'athlétisme à revêtement Mondotrack.

TÉLECHARGER EN FORMAT PDF

Investir dans le sport

Avec l'ambition d'accueillir un jour les Jeux olympiques, la capitale de l'Azerbaïdjan a accueilli avec enthousiasme la première édition des Jeux européens, le plus grand événement sportif jamais organisé dans le pays. Le premier événement d'une série : suivront le Grand Prix de Formule 1 en 2016 et les Jeux de la solidarité islamique en 2017. Cela montre à quel point le gouvernement local est fortement engagé dans la promotion du sport, considéré comme un excellent moyen non seulement de rehausser le profil de la nation au niveau international, mais aussi d'inviter la population à mener un mode de vie plus actif et plus sain. Afin de s'adjuger l'organisation des Jeux européens, le gouvernement de l'Azerbaïdjan s'est engagé à réaliser une série de structures sportives de très haut niveau, dans un très bref délai et dans le respect des règles strictes imposées par les différentes fédérations sportives. Le résultat est spectaculaire, grâce à la création d'installations sportives majestueuses de dernière génération qui impressionnent par leur design et le haut niveau des matériaux utilisés. La structure la plus importante construite pour les Jeux européens est le stade olympique de Bakou. Il renferme une piste d'athlétisme à revêtement Mondotrack.

Un exemple à suivre

Le stade olympique de Bakou, une installation de 68 000 places, a été conçu pour répondre aux normes internationales les plus élevées exigées par la FIFA, l'UEFA et l'IAAF. Imposant, avec ses 60 m de hauteur distribués sur six étages, le stade est aujourd'hui considéré comme un exemple à suivre en raison des hauts niveaux de sécurité et d'innovation atteints. Des caractéristiques qui lui ont permis de s'adjuger d'importantes reconnaissances internationales, comme le prix ENR (Engineering News-Record's), qui met en lumière les meilleurs projets au niveau mondial et les équipes derrière leur conception et leur réalisation.

Concevoir et construire simultanément

Le stade olympique, auquel il faut ajouter une installation pour l'échauffement dotée de tribunes pour 1 800 spectateurs, a accueilli les cérémonies d'ouverture et de clôture, outre les compétitions d'athlétisme. L'installation respecte pleinement l'idée qui a lancé le projet : efficacité économique, modernité, fonctionnalité, outre le résultat final en accord avec le style architectural du reste de la ville. Le 6 juin 2011, parallèlement à la célébration du 100e anniversaire du football azerbaïdjanais, une cérémonie de pose des fondations du stade olympique est organisée. Une fois attribués les Jeux européens en 2012, les premiers travaux d'assainissement de la zone sont effectués et la construction de la structure débute en 2013. Afin de respecter les délais garantis en phase d'attribution des Jeux, Tefken Construction, l'entreprise turque chargée du projet et de la construction de l'installation, mettra en œuvre une stratégie de travail particulièrement agressive, avec un programme prévoyant l'évolution du développement de la conception parallèlement à la construction du stade. Cette solution, associée à l'utilisation de techniques de travail similaires à celles utilisées pour la construction des gratte-ciel, a permis de livrer le stade fini en mars 2015, moins de 24 mois après le début des travaux !

Symboles et conception

Certains des symboles de la culture azerbaïdjanaise ont été pris en compte dans la conception et la réalisation du stade olympique de Bakou. Le stade est en effet composé de cinq structures inspirées de la forme cylindrique de la Tour de la Vierge du XIIe siècle, monument classé patrimoine mondial de l'UNESCO. L'acteur de la conception de la façade est le feu, symbole de la ville de Bakou. Mais le feu n'est qu'un des éléments fortement liés à la tradition locale : le logo de la manifestation sportive reporte notamment l'eau, un tapis et une grenade. Du point de vue de la conception également, le choix de la forme du stade apparaît original : au lieu de la forme elliptique, que l'on trouve habituellement dans toutes les installations accueillant une piste d'athlétisme de 400 m, on a choisi dans ce cas une géométrie parfaitement circulaire. Cette décision a permis de créer des espaces communs de forme curviligne.

Une piste de niveau olympique

Une installation à l'avant-garde comme le nouveau stade olympique de Bakou, demandait une piste d'athlétisme de très haut niveau, au revêtement « olympique ». C'est pourquoi on a opté pour Mondotrack 13,5 mm, rouge dans les zones de compétition et gris dans les autres zones. « Nous avons également installé Mondotrack sur la piste extérieure pour l'échauffement et dans toutes les zones de connexion, » explique Andrea Vallauri, responsable des relations internationales Mondo. « Pratiquement toutes les surfaces utiles au sein de l'installation ont été recouvertes de revêtement Mondo. »

Un solution contre la pluie

Lors de l'installation de la piste, qui a eu lieu simultanément à la construction du stade, les techniciens Mondo ont dû faire face à une situation critique en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le froid et surtout la pluie risquaient de ralentir l'installation, mais une solution, déjà expérimentée par le passé dans d'autres régions du monde, a permis de continuer sans interruption. « Nous avons fait construire quatre grandes tentes, de 10,80 m de large et 25 m de long, pour nous protéger du climat sans avoir à arrêter les travaux. L'installation s'est poursuivie de cette manière : après avoir installé les 25 premiers mètres de piste, avant de nous déplacer, une équipe locale transférait la première tente au fond de la caravane formée par les quatre tentes. Ainsi se sont poursuivis les travaux pour toute la piste, 25 m à la fois, » rappelle Lorenzo Perona, chef de projet Track & Field. Une solution de ce type est généralement évitée, tant pour éviter d'augmenter les coûts et parce que l'opération s'avère laborieuse et peu pratique. Dans le cas de Bakou, cependant, cette approche était inévitable. « Les retards dans la construction nous ont contraints à exécuter la pose au cours de l'hiver 2014, au lieu de l'été de la même année. C'est pourquoi nous avons dû opter pour la solution de la tente mobile, » ajoute Andrea Vallauri.

Place aux jeunes

Les premiers Jeux européens de l'histoire se sont déroulés du 12 au 18 juin 2015. Le tableau des médailles a vu triompher la Russie (79 ors), devant l’Azerbaïdjan (21 ors) et la Grande-Bretagne (18 ors). L'athlétisme a joué un rôle important dans l'attribution des médailles, discipline initialement exclue de la liste des épreuves admises à la compétition. Afin de ne pas entrer en conflit avec d'autres manifestations d'athlétisme de grande tradition, telles que les championnats d'Europe, on a décidé d'accorder une large place aux équipes juniors. Au final, le titre de meilleure équipe est revenu à la Slovaquie qui, avec 458,5 points, n'a dépassé l'Autriche que d'un demi-point. Le succès slovaque a été marqué par les victoires de Tomas Benko sur le 100 m (10,60), Jan Volko sur le 200 m (21,08), Martin Kucera sur le 400 m haies (50,70), Iveta Putalova sur le 400 m (53,07), le relais 4x100 m et le relais 4x400 m femmes.

Projets similaires