EN BREF

Structure : Stade d’athlétisme

Inauguration : 19 octobre 2018

Surface totale installation : 17 000 m2

Capacité : 7 500 spectateurs

Coût total : 23 millions d’euros

Sport Architecture
(France)

En 2017, Miramas, commune des Bouches-du-Rhône, a eté sacree « capitale européenne du sport ». 

En 2018, avec le tout nouveau stade Miramas Metropole, la ville s’est offert un nouveau complexe d’athlètisme parmi les plus importants d’Europe.

TÉLECHARGER EN FORMAT PDF

Après 10 ans de politique sportive innovante de la part de la municipalité de Miramas, la ville a pu inaugurer le fleuron de son arsenal sportif : le Stadium Miramas Métropole, 3e plus grand stade d’athlétisme d’Europe. Avec son anneau de 200 m à 8 couloirs, recouvert d’un revêtement MONDO, ses pistes d’élan pour sauts et son aire pour les lancers, le stade a fort à offrir aux citoyens et athlètes de la région et d’ailleurs. Et c’est sans mentionner sa particularité, unique au monde : un anneau d’échauffement de 330 m sous les tribunes, avec 120 m de ligne droite.

Trois jours d’inauguration

Le stade a ouvert ses portes pour la première fois le vendredi 19 octobre 2018, pour trois jours d’inauguration. Ce sont d’abord 1 200 élèves de la région qui sont venus s’affronter à l’occasion des rencontres sportives « Usépiades ». Plein d’enthousiasme, des élèves de la filière sport et animation d’un lycée de la ville se sont offert un premier tour de la piste.

Plus axé sur l’athlétisme, le samedi 20 octobre a vu 400 jeunes athlètes – poussins, minimes et benjamins – concourir lors d’un premier 1 000 m. Ce meeting d’ouverture a même été couronné par la présence de la recordwoman d’Europe du 100 m et championne du monde du relais 4 x 100 m, Christine Arron.

Le dimanche 21 octobre a permis aux familles et citoyens de participer à de nombreux ateliers sportifs, mais pas que… Ce troisième jour d’inauguration a souligné le riche potentiel du stade. Outre les ateliers de basket ou de rugby, entre autres, les visiteurs ont pu prendre part à des ateliers sport handicap, à des jeux virtuels et même à une initiation à l’escalade. La journée s’est terminée par une démonstration des cheerleadeuses de la ville, accompagnées par la fanfare municipale.

Une installation de haute volée

Troisième stade d’athlétisme en Europe, le Stadium Miramas Métropole a mis toutes les chances de son côté pour séduire athlètes et sportifs amateurs. Doté de bonnes conditions thermiques et acoustiques, il est également couvert d’une double membrane qui protège les terrains des intempéries et filtre les UV, pour une lumière naturelle sans risque d’éblouissement. Deux sautoirs pour saut à la perche, deux pour le saut en longueur, un pour le saut en hauteur, un espace de lancer de poids, etc. Tout est prévu pour accueillir de multiples disciplines. Le clou du spectacle reste sa piste circulaire de 200 m – avec 6 couloirs – et sa piste centrale de 60 m – à 8 couloirs. Dotées d’un revêtement MONDO Sportflex Super X 720 de 13,5 mm d’épaisseur – le même qu’aux Championnats du monde de Londres 2017 – ces pistes amortissent les chocs, rendent l’énergie et permettent donc aux athlètes d’économiser des forces et d’éviter les blessures.

Des grands noms du sport au rendez-vous

Du 16 au 17 février 2019, le stade a fait ses grands débuts avec le Championnat de France élite. Le défi des organisateurs : faire venir des athlètes pour tester et faire connaître la haute qualité du jeune stade. « On s’est créé l’opportunité d’exploiter une date qui était vacante dans le calendrier des compétitions, le genre de date que tout entraîneur recherche pour ses athlètes car elle intervient en amont des grandes compétitions » [comme les Jeux Olympiques de Tokyo], explique Patrice Ouvrier-Buffet, directeur technique du stade. Près de 600 athlètes étaient au rendez-vous, et le stade n’a pas déçu. « En indoor, on ne peut pas mieux faire. […] Ici, je peux faire du 110 m haies en salle, alors que c’est impossible généralement : tout simplement parce que ça n’existe nulle part ailleurs ! Les athlètes qui s’entraîneront ici ont de la chance : ils seront dans les meilleures conditions pour performer. », estime Pascal Martinot-Lagarde, champion d’Europe du 110 m haies en plein air.

Auprès des sportifs professionnels comme des amateurs, le stade a désormais fait ses preuves. Déjà, la stratégie sportive de la ville semble porter ses fruits. Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, s’en félicite : « L’ouverture du Stadium Miramas Métropole vient inscrire un pas supplémentaire dans la volonté de faire de Miramas un Campus des métiers du sport ».

Projets similaires