EN BREF

Année de réalisation : 2016

Inauguration : 22 octobre 2016 par le maire de Bordeaux, Alain Juppé

Coût du projet : un million d'euros, subventions d'Euro 2016

Terrain de football à 11/rugby en gazon synthétique : système MONDO 4NX 16 45 AE EL (homologation FFF niveau 5)

Sport Architecture
(France)

En 2016, le Stade Galin de Bordeaux, qui a toujours été un lieu de rencontre important pour la ville, a changé de visage, grâce aux subventions d'euro 2016, au pacte de cohésion sociale et territoriale voulu par la ville et à la solution à remplissage de performances Ecofill® Rebound proposée par MONDO pour le terrain de football.

TÉLECHARGER EN FORMAT PDF
« Le défi climatique, la révolution des chiffres et en matière de démographie, la diminution des finances publiques, les changements territoriaux, la nécessité d'un renouveau vers la démocratie sont autant de " bouleversements " qui doivent nous pousser à nous interroger sur notre manière d'agir. Face aux profondes mutations que nous vivons, la ville de Bordeaux a développé son Pacte de cohésion sociale et territoriale, dont l'objectif est de transformer ces problèmes en opportunités. » Pacte Bordeaux

À Bordeaux, le renouveau et la volonté d'un avenir différent passent par le Pacte de cohésion sociale et territoriale entre la ville et ses habitants. Les points essentiels du Pacte concernent la participation active des citoyens aux politiques de la ville, le partage, l'accès à la culture et à l'éducation scolaire, le bien-être, la santé et l'environnement, le maintien de la sérénité publique, la lutte contre la discrimination et l'aide aux handicapés.

L'une des étapes pour remporter ce défi a été, sans aucun doute, la rénovation du stade Galin, né dans les années 60 comme lieu d'agrégation de la ville et alors en état de semi-abandon. Et l'occasion s'est également présentée grâce au Championnat d'Europe de football 2016.

LE DEFI : REDONNER À LA VILLE UN STADE EN MESURE D'ACCUEILLIR TANT LES COMPÉTITIONS PROFESSIONNELLES QUE LES CITOYENS, EN PRÉSERVANT LA SANTÉ DES JOUEURS ET DE L'ENVIRONNEMENT

« Le terrain a été réalisé grâce aux fonds affectés pour les Championnats d'Europe de 2016. […] La subvention d'un million d'euros a servi à l'installation d'un terrain en gazon synthétique homologué FFF niveau 5, ce qui a permis une forte augmentation de l'utilisation [du stade] : aucune crainte des intempéries et pas de temps de repos entre les matches. »

Grâce au Championnat d'Europe de football 2016, la Ville de Bordeaux a eu moins de difficultés à trouver les fonds pour la rénovation du stade Galin.

La ville a en effet reçu une partie des subventions de l'État, de l'UEFA et de la Fédération Française de Football et a pu affecter 1 million d'euros à la réalisation du nouveau terrain du stade et à l'installation d'un revêtement en gazon synthétique pour le football à 11 et le rugby, homologué FFF niveau 5.

Mais le vrai défi était un autre.

En 2016, le magazine SO FOOT a rapporté sur la scène nationale l'enquête néerlandaise, elle-même basée sur des questions arrivant d'Amérique du Nord, sur la prétendue nocivité des remplissages de performances en SBR (pneus recyclés) utilisés pour les surfaces de jeu en gazon synthétique.

Le Ministère des Sports a immédiatement demandé une étude d'évaluation à l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), mais en attendant les résultats, qui ne sont arrivés qu'en septembre 2018, la Ville de Bordeaux a préféré adopter le principe de précaution et évaluer des systèmes à remplissages alternatifs, certainement sans dangers pour la santé des athlètes ou de l'environnement.

Aujourd'hui, les résultats de l'étude de l’ANSES prouvent que ce choix était justifié, car, même s'ils indiquent que le potentiel cancérogène des granulats en SBR recyclé est négligeable, ils en soulignent le danger pour l'environnement et se réservent d'approfondir les risques de maladies respiratoires liés aux émissions de COV de ces granulats, exposés aux variations de température et aux rayons UV.

MONDO – ID VERDE : UNE COLLABORATION SUR LE TERRAIN

« La découverte des différentes gammes proposées par MONDO, les nombreuses explications sur le produit, la visite de l'usine MondoTufting en Espagne, l'assistance lors des différents rendez-vous techniques, la création d'un système " sur mesure " pour répondre à nos questions [nous ont fait choisir la solution MONDO]. » Jeremy Raisseguier, Directeur de la filiale ID Verde de Taverny

La ville de Bordeaux disposait des fonds pour la rénovation du stade Galin, mais recherchait une solution sûre pour l'environnement et pour les joueurs, reflétant les principes fondateurs de son Pacte de cohésion sociale et territoriale.

On comptait également parmi les entreprises en course pour l'adjudication de la commande, ID Verde, partenaire MONDO spécialisé dans la construction et l'installation de terrains de jeu en gazon synthétique, qui a mené une intense campagne d'information pour démontrer concrètement les avantages des systèmes proposés.

Après les premiers contacts avec la Ville, les techniciens bordelais ont notamment été amenés à visiter l'usine MondoTufting de Borja, où ils ont pu observer directement le processus de production des systèmes MONDO et visiter le laboratoire de recherche et développement sur le gazon synthétique.

Ils ont pu y constater les performances des différents composants du système MONDO, du revêtement en monofilaments 4NX au remplissage de performances breveté Ecofill® Rebound, à base de granulats en polyoléfine issue de matières premières vierges, certifié GREENGUARD pour ses émissions minimales.

Une fois le système choisi, il était néanmoins essentiel de pouvoir compter sur un partenaire capable de résoudre tous les problèmes liés à la construction du terrain, à commencer par les questions liées à la préparation des fondations.

ID Verde a su gérer le chantier de A à Z, en respectant les délais de pose du revêtement et en programmant la formation à l'entretien avec les gérants de l'installation.

LE STADE GALIN, AUJOURD’HUI

Deux mois après l'inauguration, à l'occasion de la rencontre périodique entre les représentants de la Ville, les dirigeants de la Bastidienne et les citoyens du quartier, les commentaires sur le stade étaient plus que positifs : joueurs comblés, malgré les doutes initiaux sur l'adoption du gazon synthétique, résidents satisfaits, qui ont vu dans la rénovation du stade une opportunité d'amélioration pour le quartier.

Au cours de l'été 2018, les travaux de rénovation se sont poursuivis, avec le remplacement des tribunes. Enfin, le stade redevient un lieu d'agrégation pour Bordeaux, dont les citoyens ont décidé de grandir avec les institutions.

Projets similaires